Ma première course


Ma première course en TT thermique



Ca y est ! vous êtes décidé à participer à votre première course. Vous êtes inscrit dans un club depuis le début de l'année et vous entendez régulièrement les "Anciens" s'extasier sur leurs performances en championnat. Bref, vous êtes allé voir une course et le virus de la "compet" vous a gagné. Cet article va enfin vous permettre d'éviter les grosses erreurs propres aux débutants, et donc de prendre un maximum de plaisir.



L'inscription


Avant tout, être membre d'un club ! Cela peut paraître évident, mais lui seul est capable de vous délivrer une licence, indispensable pour pouvoir participer. Cette licence vous permet dans un premier temps d'être répertorié par la FVRC ( Fédération de Voiture Radio Commandée ), et donc d'apparaître au sein de chaque classement. Mais elle vous permet surtout d'être assuré en cas d'accident. Pour vous inscrire rien de plus simple : trouvez une date de course dans le calendrier du FVRC et ensuite envoyez votre demande d'inscription à l'adresse indiquée. Votre demande d'inscription doit comporter tous les renseignements nécessaires a l'organisateur, une photocopie de la licence et le montant de cette inscription.



Préparation avant la course


Vous avez envoyé votre inscription en temps et en heure, vous êtes sûr d'être inscrit, il faut maintenant préparer au mieux le matériel



Le châssis


L'expérience dans ce domaine est primordiale. Il vous faut donc vous renseigner auprès d'un membre de votre club. Son expérience va vous permettre d'éviter les plus grosses erreurs. procédez aux vérification qu'il vous conseillera. Le mieux étant de vous renseigner auprès d'un pilote possédant le même châssis.




Le moteur


En thermique, c'est le domaine le plus pointu et donc le plus décourageant pour un débutant. Une fois encore, faite régler votre moteur par quelqu'un d'expérimenté le week-end ou le samedi précédant la course. Lors des entraînements sur la piste du club, regardez quel pilote a souvent le meilleur moteur  et surtout le plus fiable ! C'est lui que vous devez voir ! Il pourra vous aiguiller et surtout régler au mieux votre précieux engin. Astuce :


        ¤ Vérifiez le bon serrage de toutes les vis: bouchon de carter, culasse, etc...

        ¤ Vérifiez le bon état de votre filtre à air.

        ¤ Utilisez un carburant de qualité et récent

        ¤ Utilisez le même carburant ( de préférence) que les membres du club. Ils pourront vous dépanner sur le terrain.




La radio


Première chose, soyez sûr que la fréquence avec laquelle vous roulerez est bien la fréquence 1 que vous avez fournie à l'organisateur. Astuce:

        ¤ Percez un trou de 8 mm de diamètre dans la carrosserie pour pouvoir fixer "la puce électronique " (si vous n'avez pas d'emplacement prévu pour elle )qui servira a comptabiliser les tours que vous effectuez durant la course; Cette puce vous est fournie par l'organisateur.

        ¤ Vérifiez le bon réglage de vos trims de direction et de gaz ainsi que la charge de vos accus d'émission et de réception.

        ¤ N'oubliez pas de recharger votre soquet pour alimenter la bougie.




Ce dont vous avez besoin sur le terrain


Inutile de vous dire de vous munir de votre licence FVRC qui est unanimement exigée. Assurez-vous d'emporter les outils, la colle, l'huile... Procurez vous une table de camping, une chaise et si possible une batterie de 12 v pour le banc de démarrage, certain clubs ne possédant pas toutes les infrastructures de confort.

Enfin, n'oubliez pas votre voiture ou votre émetteur ! Ne riez pas cela arrive aux meilleurs.....

Si tout est OK il vous reste plus qu'a passer une bonne nuit de sommeil, c'est souvent le plus difficile !




Inscription et vérification de la voiture


Quittez votre domicile avec une personne connaissant l'emplacement de la piste, ça peut toujours servir....Partez assez tôt pour arriver sur la piste parmi les premiers. Astuce:

        ¤ Dans les stands, placez vous si possible de façon à ce que votre emplacement soit visible du podium. De cette façon, les indications que peuvent vous fournir vos mécanos lorsque vous etes sur le podium seront facilement compréhensibles.

        ¤ Dés que vous êtes installé, rendez vous au contrôle technique avec votre voiture et votre licence. Si la voiture passe le contrôle technique, l'organisateur va vous fournir des numéros de course qui vous sont attribués jusqu'a la fin des qualifications. Collez-les lisiblement sur votre carrosserie et du bon cote (c'est a dire lisibles des responsables du chronométrage ).

        ¤ Vérifiez si vous êtes inscrit sur votre bonne fréquence. Si c'est le cas, vous êtes prêt a rouler !

        ¤ N'oubliez pas d'être toujours très courtois avec tous les organisateurs, ils sont bénévoles et travaillent en fait à vous donner du plaisir.




Les essais libres


Si le club est rodé, il possède un tableau de fréquence. Si ce n'est pas déjà fait par un autre concurrent, prenez la pince sur laquelle est écrit votre fréquence. Si vous roulez en 41200 prenez la pince sur laquelle cette fréquence est écrite. Si cette pince est absente, montez sur le podium et vérifiez quel pilote tourne avec. Attendez qu'il ait terminé ses essais et demandez lui aimablement sa pince de fréquence a sa descente du podium. Il ne doit pas refuser. De cette façon vous éviterez un maximum de problèmes radio et donc d'énervement ! Dans tous les cas, ne roulez jamais sans votre pince de fréquence.




Votre voiture est au Top


C'est rare mais tant mieux pour vous !

Dans ce cas concentrez-vous sur vos trajectoires et les réglages de votre moteur. Quand tout est OK, rendez la pince de fréquence pour que d'autre pilotes puissent continuer leurs essais et éteignez votre émetteur . Vérifiez que votre châssis n'a pas souffert rendez votre émetteur à l'organisateur et attendez tranquillement la suite des évènements.




Votre voiture n'est pas au Top


C'est plus souvent le cas et c'est tant pis pour vous !

Plus sérieusement, la première chose a faire est de régler correctement votre moteur. N'hésitez pas a demander de l'aide. Si  le problème est résolu, attaquez-vous au réglage du châssis. Pour cela , prenez exemple sur un pilote  rapide possédant le même châssis, allez voir le pilote dans les stands et demandez lui conseils. Si la personne est bien "lunée", elle vous répondra favorablement à vos questions. Faites de nouveau un essai pour apprécier vos modifications.




Briefing des pilotes


A la fin des essais libres, un briefing est tenu pour vous faire connaître le déroulement de la compétition. Si un doute persiste, n'hésitez pas a poser votre question, c'est le moment ou jamais ! A la fin de ce briefing, le directeur de course vous demandera de rendre vos radios. Astuce:

        ¤ N'oubliez pas non plus d'y apposer le n° de votre série fournie par l'organisateur.

        ¤ Les pilotes utilisent des boites ou valises dans lesquelles ils rangent leur émetteur, a l'abri de la poussière, des chocs éventuels, des déréglages involontaires.




Juste avant le départ


Votre nom ou votre numéro de série est appelé au micro. En général, le directeur de course vous appelle une manche avant votre qualification. Pas de panique !  La première chose est de mettre en marche votre moteur sur le banc avec le récepteur débranché puisque ce n'est pas encore a vous de tourner. Faite monter votre moteur a température. L'ors que c'est fait, vous pouvez prendre votre puce et l'installer avec un clips en bon état; il ne s'agit pas de le perdre et de perdre ainsi le bénéfice d'une qualification. La puce doit être placée à plat et à l'abri des chocs. Lorsque la série précédente est terminée, vous pouvez prendre votre emetteur. De toute façon, l'organisateur veille a vous donner le feu vert dans cette opération.

Retournez a votre stand et branchez votre emetteur, puis votre récepteur. Vérifiez que tout fonctionne et montez calmement sur le podium. Si vous avez un mécano de confiance, vous pouvez monter directement sur le podium, il s'occupera de vous brancher la radio et de vous redémarrer le moteur le cas échéant.




Les derniers tours d'essais


Faites parcourir calmement le circuit a la voiture. Il n'est pas nécessaire d'aller vite, mais de se familiariser avec les autres concurrents. Ne cassez pas la voiture,  ce n'est pas le moment !




La bourre !


C'est maintenant le moment du départ. Le directeur de course annonce le décompte final. Il vous reste 30 secondes pour vous placer sur la grille de départ. L'important est de garder son sang-froid. Grâce au comptage électronique décalé, cela ne sert a rien d'être en tête  au bout du premier virage ! En effet votre qualification  de 5 mn ne commence que lorsque vous passez sous la boucle de comptage et non lorsque le premier passe sous la boucle ! Donc pas de précipitation ! Astuce:

        ¤ Une règle que vous devez garder en mémoire, c'est conduire votre voiture calmement, et à la vitesse qui vous convient le mieux. Le but n'est pas de faire un seul tour canon mais de terminer la manche de qualification sans faire de faute.

        ¤ Lorsque vous dépassez une voiture, si vous êtes plus rapide, prenez votre temps. La règle numéro 1 est de ne pas toucher les autres concurrents. En mécanique il est impossible de prévoir quels accidents ou quelles pannes peuvent se produire durant une course en cas de choc. Puisque vous débutez, la règle est de terminer la manche !

Si la première s'est bien déroulée, le départ de la seconde manche sera souvent donné en fonction du classement de la précédente. Cette astuce d'organisation est un confort pour tous les pilotes car ayant moins de dépassement a effectuer, ils conservent leur chance d'améliorer leur performance et de remonter au classement. Et ceci pour les bons comme les moins bons qui ne seront pas oblige de s'arrêter ou de stresser pour laisser passer. Car n'oubliez pas que de rouler en groupe est totalement différent d'un pilotage isolé, la piste paraissant de plus en plus étroite a mesure que le stress augmente !

Revenons a la fin de chaque qualification. A la fin de celle-ci n'oubliez pas:

        ¤ De bien éteindre votre emetteur une fois que le moteur s'est arrêté.

        ¤ Rendre la puce et l'emetteur.

        ¤ N'oubliez pas de vous rendre au ramassage.

Si vous oubliez cette dernière démarche, vous risquez a coup sûr une pénalité d'un tour sur votre meilleure manche, ce qui vous plongera dans les profondeurs du classement. Attention par conséquent, même si presque tous les organisateurs rappellent ( SOUVENT nommément ) les pilotes à leur devoir.




Les qualifications


Une fois que vos qualifications sont terminées, la direction de course établit le classement par rapport aux qualifs. * Si vous êtes dans les 7 premiers, vous serez en finale directe, prêt a découdre pour la victoire. Si vous êtes dans les 7 suivants, vous devrez passer par la demi-finale, puis par le quart et ainsi de suite jusqu'au bon vouloir de l'organisation et surtout du temps disponible ! N'oubliez pas d'être toujours a l'écoute de l'organisation pour aller chercher vos numéros en temps voulu. Profitez des pauses pour vérifier votre voiture, peaufiner certains réglages et n'oubliez pas non plus de recharger vos accus. Astuce

        ¤ Pour les remontées surtout au niveau d'une course promotion, il n'est pas indispensable de réussir un excellent départ. Souvent, le premier virage est synonyme de gros accrochages. Mieux vaut donc assurer.

        ¤ Le maître-mot en remontée est de ne pas faire de faute, il faut enrouler et ne pas faire souffrir l'auto pour rien.

* suivant le programme utilisé par l'organisation, et la course.( lire le FVRC )




Le ravitaillement


Qui dit remontée dit obligatoirement un plein à faire. C'est votre mécano qui vous signale le moment favorable pour l'effectuer. A son signal, vous devez rentrer au stand le plus calmement possible. Un des mécanos saisit la voiture pendant que l'autre fait le plein. Vous devez rester calme et malgré l'émotion ne pas crier. Astuce:

        ¤ Une fois le plein effectué, donnez un coup de gaz pour dégorger le moteur avant que le mécano ne repose la voiture. Si tout se passe bien, vous ne devriez pas caler.

Et ainsi de suite jusqu'au prochain plein. Si vous remontez: Astuce:

        ¤ Rechargez encore vos accus.  

        ¤ Vérifiez et/ou changez votre mousse de filtre a air, si la piste est très poussiéreuse.




C'est à peu près tout  


A la fin de la course , vous pourrez tirer les conclusions avec les uns et les autres de cette journée. N'oubliez rien sur le circuit, surtout pas votre émetteur. Enfin en repartant, allez saluer les responsables de l'organisation et remerciez-les de leur job, surtout s'ils ont été bons et accueillants.


****** Texte du défunt journal "  Auto 8 "  juin 1996 *****