Questions Fréquentes


FAQ



-Après avoir roulé quelques tours, le moteur reste accéléré puis revient au ralenti ?


Il y a ici deux phénomènes : -Le ralenti est trop élevé (il faut donc le baisser en dévissant la vis de ralenti de façon à refermer le boisseau). -La carburation est trop riche à bas régimes : la quantité de carburant est trop importante par rapport à l'air, le moteur s'engorge et a tendance à baisser de régime (il faut donc réduire la quantité de carburant à bas régimes en vissant la vis de reprise qui est située dans le boisseau). Ce qu'il ne faut pas faire : La majorité des pilotes remonte le ralenti sans fermer la vis de reprise. Erreur ! Sur la piste, l’excès de carburant se consomme, lorsque le moteur revient au ralenti le régime est très élevé (le ralenti a été remonté pour compenser) puis rechute progressivement (trop gras à la reprise !) Pour résoudre ce problème, il faut fermer le reprise jusqu’à avoir un ralenti stable, et lorsque c’est le cas, redescendre le ralenti.





-Le réglage de mon moteur n'est pas constant ?


Si le réglage de la carburation de votre moteur est inconstant (devient riche et pauvre tout seul), il faut vérifier différents paramêtres :

-Vérifiez s'il n'y a pas de prises d'air ou de fuites de carburant au niveau du carburateur (joints), des durites d'alimentation ou du réservoir qui modifierait la carburation intempestivement.

-Vérifiez l'état de la bougie et si vous avez un doute, n'hésitez pas à la changer (il arrive que le filament est fatigué et que l'allumage de celui-ci change).

-Vérifiez l'arrivée de carburant du réservoir car il arrive parfois qu'une bavure de plastique se forme lorsqu'on vis l'arrivée de carburant et vient obstruer le passage du carburant de façon intermitente.

-Vérifiez la ligne d'échappement car il arrive qu'un bout de durite se coupe et pénétre dans le résonateur, les trous internes seront alors obstrués de façon intermitente et le moteur sera inconstant. Un morceau de calamine qui se détache peut créer le même phénomène. La meilleur façon de diagnostiquer ce problème est de changer la ligne complète d'échappement. Conclusion : Afin de résoudre ce problème rapidement, attachez-vous à être méthodique en respectant l'ordre indiqué ci-dessus et de changer qu'une seule chose à la fois.





-Température moteur ?


C'est un ensemble de paramêtres qu'il faut prendre en compte lorsque l'on parle de température moteur (à la chambre de combustion) à savoir : -Il faut bien comprendre que c'est avant tout la quantité de carburant absorbé par le moteur qui refroidi celui-ci, le réglage de la carburation est donc très important (un réglage "pauvre" va faire chauffer excessivement le moteur, même avec un gros radiateur !) -La température ambiante est un facteur important à prendre en compte, il est évident que le radiateur du moteur (culasse) sera mieux refroidi lorsqu'il fait 10° c par exemple et à l'inverse le moteur sera plus chaud lorsqu'il fait 25°c. La découpe de la carrosserie autours du moteur doit être éxecutée assez largement (environ 5mm de jour) pour faciliter le passage d'air. -Le rapport de transmission du véhicule est un élément à surveiller, celui-ci doit être remplacé en fonction des caractéristiques du circuit, lorsque le développé du tracé est grand, le rapport sera plus long que sur une petite piste. Un rapport mal adapté fera chauffer excessivement votre moteur. Conclusion : Mesurer la température avec des sondes thermiques ne veut finalement trop rien dire puisqu'elle dépend directement des différents paramètres indiqués ci-dessus.... Plutôt que de s'attarder sur une valeur de température, assurez-vous que le réglage de la carburation est bien effectuée, les découpes de carrosserie sont bien effectuées, que le rapport du véhicule est adapté au circuit. Un moteur Buggy a une température d'utlilisation plus élevée qu'un moteur piste (Culasse moins bien refroidie, environnement hostile avec la poussière, véhicule plus lourd, pas de boite de vitesse, etc...).





-Le moteur grille des bougies


Le moteur a tourné avec une carburation "trop pauvre", est trop comprimé, a un problème interne ou il faut vérifier le bon fonctionnement du glow. Si le filament de la bougie est déformé, coupé et/ou mat, le moteur à tourné trop pauvre, il faut ouvrir le pointeau principal et revoir les réglages de votre carburateur. Si votre bougie est mat et déformée, votre moteur a été victime d’une surchauffe (due à un réglage pauvre) et il est préférable de démonter votre chambre à combustion pour vérifier si celle-ci ainsi que le haut du piston n’ont pas détoné (haut du piston sablé et mat). Si le filament a disparu, votre moteur est peut-être endommagé, il faut le démonter avant toute nouvelle utilisation ! Si vous roulez au niveau de la mer (altitude 0), vous pouvez décomprimer votre moteur de 0,1mm pour obtenir un meilleur résultat et moins de surchauffe.





-Si j’utilise plus de Nitro, est-ce que cela va réduire la durée de vie de mon moteur ?


La durée de vie d’un moteur dépend en priorité des réglages du carburateur, de son utilisation et de son entretien. Plus de Nitro procure plus de puissance mais aussi plus de fatigue pour le moteur qui bien entendu réduit sa vie. Toutefois, ce n’est pas la seule chose qui influe sur la durée de vie d’un moteur. Si vous utilisez un fort taux de Nitro, les dommages causés par un réglage trop pauvre seront d’autant plus importants.

Conclusion : C'est plus un mauvais réglage de la carburation (trop pauvre) qui abîmera votre moteur que la quantité de nitro contenu dans le carburant.

Voici le taux de nitro généralement utilisé pour :

-Moteur 3,5cc = 25%

-Moteur 2,5cc = 16%

-Moteur 2,11cc = 16% ou 10%




-Quelle décompression dois-je utiliser ?


Nos moteurs sont livrés avec 0,3mm de joints de décompression, ce qui procure un décompression totale de 0,4mm entre le haut du piston et la chambre à combustion lorsque le piston est au point mort haut. Vous pouvez utiliser cette décompression jusqu’à 30% de Nitro. Au delà, vous pouvez ajouter 0,1mm de décompression. Lorsque vous utilisez votre moteur au bord de la mer (altitude 0), vous pouvez rajouter aussi 0,1mm de décompression.





-Quel type de bougie dois-je utiliser ?


Nos moteurs sont livrés avec des bougies n°4 et n°6 adaptées pour la période de rodage et une utilisation comprise entre 10 et 18°c :

-Moteur 3,5cc piste = (#1050-6 et #1051-6)

-Moteur 3,5cc buggy = (#1055-6 et #1056-6)

-Moteur 2,5cc = (#1055-4 ou #1050-6 pour insert turbo)

-Moteur 2,11cc = (#1055-4 ou #1050-5 pour insert turbo)

Si la température est supérieure, il faut utiliser une bougie plus froide (indice plus élevé) n°7 et n°8. L'indice de la bougie correspond au diamètre du filament, plus l'incice est élevé, plus le diamètre est gros ce qui a pour effet d'être plus solide mais moins performant car le filament éclaire moins. A l'inverse, une bougie d'indice n° 4 par exemple sera plus performante mais moins résistante (diamètre du filament plus petit).





-Quand le moteur est neuf, il bloque au point mort haut ?


Les pistons utilisés dans les moteurs 2,11cc, 2,5cc et 3,5cc n’ont pas de segments, de ce fait, la chemise est légèrement conique et plus le piston monte dans chemise plus il force. Pour obtenir un parfait assemblage il est obligatoire que le piston bloque dans la chemise lorsque le moteur est neuf. C’est pour cela qu’il faut effectuer un rodage afin que le piston et la chemise se fasse à la forme de l’un et de l’autre. Cette méthode est la seule pour obtenir les meilleures performances de votre moteur. Il est possible que lorsqu’il n’y a pas assez d’huile entre le piston et la chemise, le moteur se bloque au démarrage. Dans ce cas le mieux est de demander de l’aide à une personne expérimenté. Le premier démarrage est toujours le plus difficile, ensuite, ce sera beaucoup plus facile.





-Comment mesurer l'accord d'un résonateur ?


En piste ou Buggy : Il suffit de mesurer la distance entre le bord le plus extrême du coude et la première soudure du résonateur.